Audrey retrouvée – Sophie Kinsella

IMG_7958

Sophie Kinsella, reine du genre chick-lit –littérature anglaise féminine, dont les rêgles sont strictes : obligatoirement britannique, autodérision, pas forcément de romance mais beaucoup d’humour et de feel-good, et si possible un happy end ; Sophie Kinsella, connue pour sa série des « Confessions d’une accro du Shopping » écrit ici et pour la première fois un roman pour adolescentes.

Résumé : Audrey a 14 ans. Elle souffre de troubles anxieux. Elle vit cachée derrière ses lunettes noires, recluse dans la maison de ses parents à Londres. Avec son frère Franck, 15 ans, et son petit frère Felix, quatre ans. Elle ne se montre à personne, est terrorrisée si l’on sonne à la porte, si quelqu’un la voit.

Ça, c’était avant.
Avant que Dr Sarah, son psychiatre, lui demande de tourner un film sur sa famille, pour voir la vie d’un oeil nouveau : celui de la caméra.
Avant que Linus, un copain de son frère, débarque. Avec son grand sourire et ses drôles de petits mots griffonnés sur le coin d’une feuille, il va pousser Audrey à sortir. Et à redécouvrir le monde…

Mon avis : Tout commence par le portrait de la mère, déjantée à souhait, croyant tout ce qu’il est écrit dans le Daily Mail, son cheval de bataille actuel est d’empêcher son fils Frank de jouer à son jeu en ligne alors qu’il va concourir avec son équipe dans un championnat de gamers parce qu’elle a lu que les écrans rendaient les ados accros comme à une drogue. Le père est un peu rêveur, il ne s’impose pas, même s’il n’est pas d’accord avec sa femme. Le petit Felix est adorable, par contre Audrey s’enferme, tous rideaux fermés, dans « la salle de jeux » avec la télé et ses lunettes noires. Le début est assez hilarant, mais soudain on se rend compte que cette ado est prise de crises de panique, est déscolarisée, agoraphobe, a peur de tout le monde sauf de sa famille et de sa psy. Elle a été hospitalisée. C’est une chose qui s’est passée à l’école, trois filles ont été renvoyées. De tout le roman on ne saura jamais ce qui s’est passé, et c’est frustrant.

Elle sort de ses problèmes, de ses symptômes avec l’aide de l’ami de son frère, Linus, qui va devenir son petit ami. Sa guérison se fait si rapidement et si simplement que j’en reste baba. Il y a vraiment un problème, là.

Mais pour des ados, ça peut être message d’espoir.

En tous cas, un livre plein d’humour, distrayant, même pour une adulte comme moi !

Audrey retrouvée – Sophie Kinsella, editions PKT Pocket jeunesse, 300 pages, 2016

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s